La vie est comme toi qui a la peau fine.

Poème dédié Hélène Mercier, mon ex compagne. Il évoque un temps au cours duquel Hélène se précipitait pour aller au chevet de son père alors qu’il se trouvait en phase de fin de vie. Les images de la forêt puisent à la profession de son père qui fut ingénieur forestier, et celle du fleuve, à l’artère emblématique de vie qui nourrit le Québec.

Cours vite, mon amour!

Ton père respire.

Il se casse le cou

On dirait un grand veau 

Qui a le cœur malade.

Ses yeux sont comme les tiens.

Il vit par dérives en sa guerre civile.

C’est autant que le ciel

Qui s’assombrit sans rebondi

Quand tu n’es plus sûre de vivre.

On dirait un grand veau 

Dans ses souliers usés.

Ton père se décroche des étoiles. 

C’est un grand veau rétréci 

Sans les étriers d’un air nouveau.

Cours vite mon amour! 

Ton père respire.

Ton vieux a le cœur malade.

Ses yeux font comme les tiens.

Ce sont deux barques pleines 

Qui versent au fond de ses mains.

Quand il ouvre les yeux

Il n’y a déjà plus rien.

C’est tout d’une vie 

Qui a la peau fine.

C’est un temps oùUn cœur malade qui dévore

Tout autour de lui.

Tes yeux sont limon, lilas 

Et limbes des siens.

Les tiens sont visage

Et rivage de tendresse.

Ses mains sont un fétu 

Dans les tiennes.

Un temps de rosée et d’empreintes 

Dans le grain de ta peau.

Cours vite mon amour!

Ton père respire.

Il se casse le cou.

La guêpe noire l’empeste 

De malemort.

Ton père se brise le cœur 

De toutes broderies.

On dirait que 

Ses grandes mains fines

Rentrent toutes chaudes 

Dans les muscles de la terre.

Les hirondelles aussi partent lorsque 

Le ciel devient trop étroit.

Quand il ouvre les yeux

Il n’y a déjà plus rien.

Cours vite, mon amour!

C’est toute une vie

Qui comme toi a la peau fine.

Cours vite! Va toucher le fond 

De sa peine!

Le sel fait tourner des étoiles qui ont 

Les pieds dans l’eau. 

Conjure ta peine et confie-la au plus 

Pauvre qui touche tes côtes!

Dans le moutonnement de ton ventre

Le jour se lève.

C’est toute une vie 

Qui a la peau fine.

Cours vite, mon amour!

Cours vite ma bien-aimée!

La vie est un enfant 

Qui a la peau fine.

Ton père soupire

De plein gré aux derniers en’crocs 

D’un entre-temps à jamais

Dans les nuées.

Ton père se dessèche

Sur les vagues du fleuve.

Il pompe le sang.

Le monde, ses domaines, 

Son feu au ventre

Ne lui font plus illusions, 

Ni duperies, ni colères.

Va toucher le fond de sa peine 

Et de la tienne.

On dirait le fleuve qui voudrait 

Mettre ta robe chaude.

Couvre le puits de sa peine

Va au fond de ta peine 

Et de ta prière qui console 

Les infortunés.

Les miennes, prises

En les tiennes, soufflent 

Des vents chauds et des parfums.

Au milieu de ses yeux

C’est comme un grand nid de la mer

Qui flotte muet.

On dirait les racines 

D’un grand pin blanc

C’est toute une vie qui a la peau fine.

Cours vite, mon amour!

Le temps est si court 

Aux petits et aux humbles. 

La vie est un enfant 

Qui a la peau fine.

Aujourd’hui le matin n’a pas de fin.

On dirait un peuplier qui s’en va.

Il tend les bras.

Il fait lever la pointe de la nuit.

Cours vite! 

Va glisser dans ta peine, 

Dans la sienne, 

Dans la mienne, mon amour!

La vie est comme toi 

Qui a la peau fine.

La vie est comme toi 

Qui a la peau douce.

Texte, bidules d’art & illustrations : Paul-Gabriel Dulac

Participation

Révision & correction : Laurie Belhumeur

Livre d’artiste avec certificat d’authenticité

Les Éditions des Lettres et des cordes d’art

5 exemplaires uniques, faits main par l’auteur

Sur papier Carson à texture fine 5.5 x 8.5 in (14 x 21,6 cm)

Au fusain, crayons de couleur & objets divers

Atelier Delphine Plattern

Boites à chasse & étiquettes personnalisées incluant

Le porteur du temps & sa maison

Livre sonore

Coaching interprétation : Pascale Montpetit

Photos & numérisation

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :